Principes et objectifs

Trois principes guident l'action de l'APAJH

Laïcité

Pour l'APAJH, la laïcité c'est la construction d'un espace public, commun à tous les citoyens sans exception, ouvert à tous, indépendamment des origines, des religions, des convictions, des niveaux économiques : tous citoyens, égaux en droits et en devoirs. Nous recherchons ce qui rapproche et non ce qui sépare.

Citoyenneté

Les droits de la personne en situation de handicap existent, ils sont reconnus pas le législateur, mais leur application est encore irrégulière. Favoriser la pleine citoyenneté par l'accès à l'école, à la formation et à tous les domaines de la vie est primordial pour l'APAJH. Ainsi, nous entendons lutter contre la discrimination et l'exclusion et changer le regard porté sur les personnes en situation de handicap.

Solidarité

Le handicap est à considérer comme une donnée s'inscrivant, réellement ou potentiellement, dans le cours ordinaire de toute vie humaine. Cette signification existentielle de caractère universel en fait dès lors l'affaire de la société tout entière. Nous sommes pour une approche solidaire et collective fondée sur la solidarité nationale, indispensable à la cohésion sociale.

Nos 3 caractéristiques

Pionnière

Nous sommes parmi les premiers à avoir initié le profond changement de regard et les conceptions nouvelles de la place de la personne, quelle que soit la nature de son handicap, dans la société commune (même humanité, même citoyenneté).

Généraliste

L'APAJH, axée dès son origine sur la scolarisation des enfants handicapés, a élargi son action à tous les handicaps, à tout âge de la vie. Elle est une association ouverte à tous les citoyens en situation de handicap.

Indépendante

Reconnaissant le caractère universel et positif de la différence dans toute réalité humaine et sociale, l'APAJH entend marquer sa totale indépendance à l'égard des organismes extérieurs par respect pour les convictions diverses des militants.

Historique

L'APAJH a été créée en 1962 par des enseignants, en réaction à l'absence de services de placement et à la carence de l'Éducation nationale en matière d'accueil des jeunes handicapés.

En 1974, l'APAJH, association laïque à but non lucratif, est reconnue d'utilité publique.

En 1976, lors d'une assemblée générale extraordinaire à Guéret, les statuts sont rénovés et la Fédération APAJH est constituée.

En 1981, elle élargit son champ d'action à tous les âges de la vie et devient la Fédération des associations pour adultes et jeunes handicapés. Sa vocation "tous handicaps" pose en termes globaux de vie en société, l'ensemble des spécificités qui découlent naturellement des diverses déficiences.

Les chiffres nationaux

25 000 personnes en situation de handicap accompagnées ou accueillies

636 établissements et services

25 000 adhérents

14 000 salariés

87 associations départementales